Mercure
12 mai 2015

Les voyages et les réseaux sociaux : deux piliers de l’amitié en 2015

L’expérience hôtelière dans les établissements Mercure s’attache à valoriser les spécificités locales pour offrir des séjours authentiques, favorisant le partage et les rencontres. L’enseigne s’est donc naturellement intéressée au sujet de l’amitié, au travers d’une étude en collaboration avec l’institut TNS Sofres[1]. Conduite auprès d’un échantillon de 5 500 personnes provenant de 13 pays, l’étude apporte un nouvel éclairage sur la notion d’amitié à l’heure du 2.0 et de la multiplication des voyages. Est-il aujourd’hui plus facile d’élargir son cercle d’amis et de s’ouvrir davantage aux autres ? Mercure dévoile les principaux résultats de ce sondage.

Parmi les principaux enseignements de l’étude :

  • 56% des voyageurs ayant répondu au sondage ont développé des amitiés à l’occasion d’un voyage 
  • 45% des voyageurs déclarent contacter des amis d’amis de leur réseau social à l’occasion d’un voyage 
  • 77% des voyageurs gardent le contact avec leurs amis sur les réseaux sociaux au cours d'un voyage


Qu’est-ce que l’amitié en 2015 ?

Aujourd’hui le cercle d’amis proches compte entre 3 et 4 membres dans l’ensemble des pays interrogés,  mais  7% des Français déclarent tout de même n’avoir aucun ami proche. Les Japonais sont les plus solitaires : 16%  d’entre eux ne comptent aucun ami intime.

Sans surprise, la notion d’amitié proche se traduit par un partage de valeurs, une absence de jugement et une totale disponibilité. 83 % des répondants attendent avant tout d’un ami proche de pouvoir compter sur lui. 


Une sphère amicale nourrie par les voyages !

Le cercle amical évolue et se transforme également grâce à l’augmentation des voyages. Nous ne sommes plus seulement amis avec des personnes vivant à proximité mais de plus en plus avec des personnes rencontrées, lors d’un voyage en France ou à l’étranger. 

Ainsi, plus de la moitié des voyageurs (56%) ont développé des amitiés à l’occasion d’un voyage ; les Brésiliens (84%), et plus surprenant lorsque l’on considère les barrières linguistiques, les Chinois à 71% sont les plus friands de ces rencontres cosmopolites. A l’inverse, les Japonais se montrent plus réservés avec seulement 11% des voyageurs qui déclarent avoir fait des rencontres par ce biais.
    
Autre enseignement de l’étude : les voyageurs se servent énormément des réseaux sociaux pour organiser leur itinéraire et bénéficier des conseils avisés des locaux afin d’explorer la région du monde où ils se trouvent, de la manière la plus authentique possible. 
Ainsi, 45% des voyageurs déclarent contacter des amis d’amis de leur réseau social à l’occasion d’un voyage : ils recherchent leurs bons plans (49%) mais aussi leur compagnie (30%). Au-delà du plaisir de connaitre des gens sur place, les répondants restent très prévoyants puisque 35% se voient rassurés de pouvoir s’appuyer sur une connaissance en cas de problème ou d’urgence. 
A noter, les Australiens vont plus loin en contactant les amis d’amis plutôt pour loger chez eux, à l’occasion de leurs voyages (35% des répondants).

En vacances, on reste connecté : 77% des voyageurs gardent le contact avec leurs amis sur les réseaux sociaux ! Le voyage devient statutaire, on fait profiter les amis restés au travail de ses découvertes. Fini les cartes postales ! Vive  les photos (36%) et les posts (32%) ! 
Une fois n’est pas coutume, les Japonais se distinguent ! Ils sont 48% à ne pas utiliser les réseaux sociaux pendant leurs vacances, privilégiant les échanges épistolaires pour rester en contact avec leurs amis proches. 

Les réseaux sociaux (re)créateurs de liens amicaux
Si les réseaux sociaux ne peuvent pas se substituer aux amitiés réelles, ils permettent néanmoins de nouvelles opportunités de rencontres et servent à maintenir les liens. Stop à la timidité et place aux rencontres virtuelles : 44% des utilisateurs de réseaux sociaux sont déjà devenus amis online avec une personne jamais rencontrée réellement ! Parmi les utilisateurs de réseaux sociaux, les Chinois sont les plus gros « recruteurs » d’amis virtuels puisqu’ils sont près de 72% à devenir amis online  avec des gens jamais rencontrés. Les Brésiliens les suivent de près à 67%. Quant aux Français, ils arrivent en dernière position de ce classement : seulement 26% des utilisateurs de réseaux sociaux déclarent être devenus amis online avec une personne jamais rencontrée. 

Les réseaux sociaux servent aussi à garder le contact avec ses amis « réels » : 58% des utilisateurs de réseaux sociaux ont déjà demandé à une personne rencontrée « en vrai » de devenir amis online. Encore une fois, les Français semblent plus timides : ils ne sont que 42% à user de cette pratique, ce qui les place en dernière position sur l’ensemble du panel. 

Enfin, le web favorise la naissance mais surtout le maintien des relations amicales : on retrouve ses amis d’enfance (61% des interrogés considèrent que cela constitue le principal avantage des réseaux sociaux), on n’oublie plus les anniversaires de ses proches (40%) et on envoie à ses amis ou sa famille des pensées et photos (51%) qui créent un sentiment de proximité et de partage au quotidien.

Et vous qui aimeriez-vous rencontrer grâce à la théorie des 6 amis ?

La Théorie des « 6 degrés de séparation », selon laquelle toute personne sur terre est reliée à n’importe quelle autre par une chaîne de six personnes au moins, est connue à travers le monde sous différentes appellations : 1/3 des interrogés en ont déjà entendu parler ! Du fait de leur grande activité sur les réseaux sociaux, c’est en Chine avec 67% de connaisseurs qu’elle est la plus réputée.
Cette théorie permettrait donc d’affirmer que chacun peut avoir de potentiels liens d’amitié avec des personnalités qui nous paraissaient alors inabordables. Geoges Clooney pourrait donc être un ami à 6 degrés de séparation ?!
A la question « Qui rêveriez-vous de rencontrer grâce à la Théorie des 6 amis ? », l’ensemble du panel français aimerait rencontrer une célébrité de préférence un chanteur, un musicien ou un DJ (14%) et plus encore les femmes. Les Chinois, plus pragmatiques, profiteraient de cette occasion pour rencontrer des hommes d’affaires ! Ils sont 15% à le souhaiter contre une moyenne de 3% pour le reste du monde.


A propos de l’opération « The Six Friends Theory » de Mercure
Présente dans 52 pays, la marque hôtelière Mercure a cherché à vérifier la théorie des 6 degrés de séparation au cours d’une opération digitale mondiale « The Six Friends Theory ». Celle-ci consistait à sélectionner un candidat pour l’emmener à la rencontre d’un aborigène en Australie, dans le but de prouver que seulement 6 degrés de séparation les éloignaient. L’appel à candidature a connu un véritable succès et a fédéré plus de 5 millions d’internautes sur les réseaux sociaux. La grande gagnante a remporté un tour du monde à travers le réseau d’hôtels Mercure, dont le tracé suivait les lieux de vie des cinq personnes la reliant à l’aborigène.

Plus d’information sur l’opération « The Six Friends Theory » de Mercure : http://www.epresspack.net/accor/mercure-devoile-le-voyage-de-la-gagnante-de-loperation-digitale-the-six-friends-theory/

Méthodologie de l’étude Mercure - TNS Sofres mars 2015
​Questionnaire en ligne mené auprès d’un échantillon national représentatif  dans 13 pays : Allemagne, Italie, Brésil, Belgique, Espagne, Pologne, Portugal, Pays-Bas, UK, France, Chine, Japon et Australie. Cible totale de 5 500 individus âgés de 16 à 65 ans.




[1] Etude Mercure - TNS Sofres mars 2015 – échantillon de 5 500 individus provenant de 13 pays : Allemagne, Italie, Brésil, Belgique, Espagne, Portugal, Pologne, Pays-Bas, UK, France, Chine, Japon et Australie.

A propos de Mercure :

Mercure est la marque milieu de gamme non standardisée du groupe Accor, premier opérateur hôtelier mondial présent dans 92 pays avec 3 700 hôtels et 180 000 collaborateurs. Les hôtels Mercure, partageant le même standard de qualité sont portés par des hôteliers passionnés. Situés au cœur des villes, en bord de mer ou à la montagne, chaque établissement propose une expérience authentique pour une clientèle tant affaires que loisirs. Le réseau Mercure, présent dans 52 pays à travers le monde avec 711 hôtels, constitue une réelle alternative à l'hôtellerie standardisée ou aux hôtels indépendants et offre la puissance d’un réseau international allié à la performance d’expertises métiers et digitales. Pour plus d’information, visitez http://www.mercure.com


A propos de TNS Sofres :

Référence des études marketing et d'opinion en France, TNS Sofres est une société du groupe TNS, n°1 mondial des études ad hoc, et présent dans plus de 80 pays. TNS offre à ses clients des recommandations claires et précises pour les accompagner dans leurs stratégies de croissance. Son expérience et ses solutions d'études couvrent la gestion de marque & la communication, l'innovation, la relation client, et le retail & shopper. TNS nourrit une relation de proximité avec les consommateurs et les citoyens partout dans le monde, et développe une connaissance unique de leurs comportements et attitudes, en prenant en compte la diversité de leurs cultures, de leurs géographies et de leurs systèmes économiques.
TNS appartient au Groupe Kantar, leader mondial en matière de veille, d’analyse et d’information à forte valeur ajoutée.

www.tns-sofres.com

Photos

Contacts presse

Contacts presse Mercure :

Mélissa Lévine : melissa.levine@accor.com / +33 (0)1 45 38 84 76

Sandrine Marchesin : sandrine.marchesin@accor.com / +33 (0)1 45 38 86 98

Julie Dramard : jdramard@lepublicsysteme.fr / +33 (0)1 70 94 65 98



Contact presse TNS Sofres :

Céline Rossignol : celine.rossignol@tns-sofres.com / +33 (0)1 40 92 24 10